Nos actions

Les centres nutritionnels de PLN

Les centres nutritionnels partenaires

Depuis 1984, date de la création de l’association à Monnaie en Indre et Loire, nous avons réalisé plusieurs actions.

Nos deux premiers Centres Nutritionnels “Nuqui et Panguy” se situaient en Colombie. Notre but était de nourrir des enfants pour qu’ils ne meurent plus de faim, et si possible, même si ce n’était pas de notre ressort, de permettre aux parents de pouvoir nourrir leurs enfants.

Ces centres ont retrouvé leur autonomie en 1989.

Janvier 1986, ouverture du centre d’Arusi et du centre de Coqui en mai au Choco, un des 32 départements de la Colombie, localisé dans le nord-ouest du pays.

En 1990, grâce au Mouvement International d’Aide à l’Enfance (MIAE), nous avons été mis en contact avec le Mexique pour nous occuper d’enfants vivant dans un bidonville à Tulpetlac. Et, simultanément, nous avons pris connaissance d’une demande pour participer à l’alimentation d’enfants atteints de cancer et soignés à l’Institut National de Cancérologie de Bogota en Colombie. En avril 1991 l’auberge “Luisito” est ouverte pour accueillir ces enfants malades.

En 1994 nous décidons de fermer le centre à Tulpetlac au Mexique, suite à des retours incompatibles avec nos convictions.

Tout d’abord nous avons financé la construction de trois puits à Soavina, à Ambolotara et à Ambohimena. Nous avons également financé l’achat d’une pompe. L’ouverture du centre d’Ambolotara s’est tout naturellement réalisée en 1991. Un deuxième centre a ouvert en 1997 à Ambohimena, dans la banlieue d’Antsirabe.

En 2005, trop engagé auprès de nos propres Centres Nutritionnels pour en gérer de nouveaux, nous décidons désormais de participer en tant que partenaire envers de nouvelles structures. Nous participons donc auprès d’une école à Jimma en Éthiopie, et du centre d’Ampatana à Madagascar.

En 2015, un nouveau partenariat se réalise au profit des enfants d’une cantine à Mahambo à Madagascar.

2020, Le centre de Luisito à Bogota a fermé ses portes. Nous nous engageons, en partenariat avec l’association “Esperanza – Joie des enfants” également membre du M.I.A.E., sur le centre d’Antsongo à Madagascar.